Honda s’inspire de Tesla pour fabriquer 1 million de motos électriques par an

Honda

La marque Honda basée à Tokyo bouleverse son approche et prévoit une révolution interne pour devenir le plus grand fabricant de motos électriques au monde.

Honda adapte son process de fabrication en copiant Tesla

Les activités de Honda dans le domaine des motos électriques s’accélèrent, avec de meilleures prévisions de ventes et de fabrication et une augmentation notable des investissements. Pas à pas, la marque à l’aile d’or se convainc que la mobilité électrique sur deux roues a un bel avenir, et les premiers pas hésitants semblent maintenant être sur la bonne voie pour un léger jogging.

C’est ce qu’ont déclaré, lors de la dernière conférence de presse de la marque, Katsushi Inoue, COC des opérations de développement des activités d’électrification de Honda, et Daiki Mihara, responsable de l’unité de développement des activités d’électrification des motocycles et des produits motorisés.

Le marché des motos électriques se développe pour la marque basée à Tokyo, qui a revu ses objectifs de vente à la hausse pour atteindre 4 millions d’unités d’ici 2030, soit un demi-million de plus que ce qui avait été annoncé initialement.

6568463b01850

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que Honda va prendre les devants et lancer pas moins de 30 nouveaux modèles de deux-roues électriques d’ici à 2030, y compris des scooters, des motos et des cyclomoteurs.

Mais ce n’est pas tout, car ils ont compris que pour tirer le meilleur parti de la nouvelle génération de motos électriques, ils doivent être plus compétitifs et améliorer leur système de fabrication de véhicules électriques, à tel point qu’ils prévoient d’ouvrir, d’ici 2027, une usine exclusivement consacrée à l’assemblage et à la production de motos et de scooters électriques.

A lire aussi :   Premier aperçu du BMW CE 02

Et, comme c’est le cas pour les constructeurs automobiles traditionnels lorsqu’ils conçoivent et construisent des voitures électriques, ils finissent tous par suivre les traces de Tesla pour réduire les coûts de fabrication. Honda aussi…

Ils se sont fixé pour objectif de réduire de 50 % le coût de fabrication et de distribution des motos électriques, non seulement pour obtenir un prix final compétitif, mais aussi pour obtenir, logiquement, un bénéfice par unité plus élevé, qu’ils estiment à environ 5-10 %.

656847a1c82fb

Ce plan prévoit la construction d’une usine entièrement nouvelle, dotée de nouveaux processus de fabrication optimisés, qui devrait permettre de réduire la longueur de la chaîne de montage de 40 %.

Chacune de ces usines de fabrication investira 50 milliards de yens et devrait avoir une capacité de production d’environ 1 million d’unités par an. Tesla produit 1 million de Model 3 à Giga Shanghai, c’est donc une bonne vision.

Pour réduire ces coûts de 50 %, tous les éléments de fabrication seront modulaires et interchangeables entre les modèles, les châssis, les moteurs, les batteries et le matériel de contrôle électronique. Et en termes de logiciel, toutes les motos électriques disposeront d’une connectivité et de mises à jour OTA -Over The Air- afin d’être toujours à jour, et même de recevoir de nouvelles fonctionnalités au fil du temps, à l’instar de Tesla.

656847df74b1f

Le système Honda RoadSync, que la marque propose sur ses motos à partir de 2020, continuera à se développer avec davantage de fonctionnalités pour ses utilisateurs, comme des informations détaillées sur les points de charge pour ses motos électriques, à l’instar de Tesla.

A lire aussi :   Yamaha XSR900 35 kW : la technologie au service du design vintage

Et ce n’est pas tout, car à partir de 2026, Honda installera des unités de contrôle télématique (TCU) sur toutes ses motos électriques et à moteur à combustion interne (ICE) qui collecteront des données d’utilisation auprès des utilisateurs afin d’améliorer l’expérience d’utilisation de ces VE entre les mains de ses clients.

Un autre grand pas sera la mise en œuvre de batteries lithium-ion de type LFP – lithium ferrophosphate – au lieu de NCM – nickel, cobalt, manganèse – qui sont moins chères et dépourvues de métaux coûteux, afin d’abaisser le prix final du produit. Une fois de plus, l’entreprise suit les traces de Tesla.

Bien entendu, ils précisent également qu’il sera destiné à être utilisé dans les batteries à l’état solide, une technologie qui devrait permettre des vitesses de charge élevées et une forte densité énergétique.

Ils proposeront également un changement de modèle de vente, permettant aux clients d’acheter leurs véhicules électriques en ligne sans avoir à se rendre chez un concessionnaire physique. Cela aussi ressemble beaucoup à Tesla.

Cependant, la marque compte 30 000 concessionnaires dans le monde, ce qui permet à votre client de bénéficier d’une assistance technique en toute sérénité.

Une autre initiative sera la création de centres d’expérience où les personnes intéressées par les véhicules électriques Honda pourront découvrir, toucher et expérimenter l’offre de véhicules électrifiés de la marque.

Avec toutes ces initiatives, il ne fait aucun doute que Honda posera les bases pour devenir la marque numéro un de la mobilité électrique sur deux roues.

A lire aussi :   Kawasaki, les nouveaux prix de la gamme 500 sont dévoilés