Jorge Martín a dominé le Sprint du MotoGP du Mans

MotoGP du Mans

Encore un excellent samedi pour Jorge Martín, le pilote de Prima Pramac Racing remportant le MotoGP du Mans et bénéficiant de la malchance de Francesco Bagnaia, contraint d’abandonner la course en raison de problèmes avec sa moto. Marc Márquez a décroché un autre podium, tout comme Maverick Viñales.

Voici enfin la tant attendue course sprint au Mans : 13 tours, avec Jorge Martín en pole position, Pecco Bagnaia et Maverick Viñales en première ligne, tandis que la deuxième ligne est composée de Fabio Di Giannantonio, Marco Bezzecchi et Aleix Espargaró.

Et au départ, le moment fort a été… Bagnaia, mais pas pour les meilleures raisons : il est passé de la deuxième à la quinzième place ! Bezzecchi était deuxième et Espargaró troisième. Marc Márquez était quatrième, Viñales cinquième et Jack Miller sixième. Brad Binder, qui est parti de la 22e place, était déjà 14e.

En un rien de temps, Martín a gagné plus d’une demi-seconde sur Bezzecchi, tandis que Bagnaia a quitté le circuit et s’est dirigé vers le garage de l’équipe. Quelque chose devait être arrivé à sa moto.

Peu après, Joan Mir a chuté, sans gravité, et a été la première victime du Sprint au Mans. Martín menait avec 0,776 seconde d’avance sur Bezzecchi, Marc Márquez étant troisième après qu’Espargaró ait terminé le premier tour long des deux qui lui étaient alloués après avoir commis une erreur au départ de la course. Viñales était quatrième et Espargaró cinquième.

La course a rapidement atteint le milieu de la course et Martín était toujours en contrôle, maintenant avec 1,017 seconde d’avance sur Bezzecchi, Marc Márquez étant à 2,334 secondes du leader à un moment de la course où Álex Rins a chuté au virage 8.

Marc Márquez se rapprochait de plus en plus de Bezzecchi et en l’espace d’un tour, il a récupéré 0,5 seconde. En hausse se trouvait Enea Bastianini, déjà en cinquième position, le pilote le plus rapide sur la piste à ce moment-là.

À quatre tours de la fin, la chance semblait être du côté de Martín et de Marc Márquez, contrairement à Bezz, qui a chuté au virage 9 et a abandonné la course !

Le pilote Pramac avait désormais 2,113 secondes d’avance sur Márquez. Viñales était le nouveau troisième pilote et Pedro Acosta, en sixième position, se cachait dans le top cinq alors qu’il était à 0,372 seconde derrière Espargaró.

Acosta, quant à lui, a évité de justesse une chute (encore une fois) mais a perdu un temps crucial par rapport à Espargaró, qui semblait ainsi conserver la cinquième place au Mans.

Sans surprise, la course s’est terminée peu de temps après et Martín a de nouveau célébré sa victoire dans le Sprint !

MotoGP Sprint