Ducati Gresini en 2024 avec Marc Marquez ?

Ducati Gresini en 2024

Marc Márquez : “Peut-être que rien ne doit être annoncé”

Certain bruit de couloir en MotoGP annonce Marc sur une Ducati Gresini en 2024 mais Misano n’a pas été un test qui a apporté un miracle, sous la forme d’une nouvelle Honda révolutionnaire qui mettrait fin aux problèmes évidents de ses pilotes, en particulier Marc Márquez. En fait, on ne s’attendait pas non plus à ce qu’il en soit ainsi.

Lors d’un événement organisé par l’un de ses principaux sponsors, Estrella Galicia, l’octuple champion du monde a parlé de la course de lundi et de son avenir incertain.

Marc a expliqué, non sans résignation, que “je ne suis pas déçu, parce que c’était un peu ce que nous attendions”, a-t-il déclaré à Madrid.

Ducati Gresini en 2024 ? :”J’ai des plans A, B et C, mais je les garde pour moi”

Il reconnaît que Honda a travaillé dur :

“Oui, ils ont travaillé. Il y avait de nouveaux visages dans le box, mais ils n’ont commencé que récemment, (les nouveaux) n’ont pas eu le temps de réagir pour apporter des choses différentes sur la piste.

En ce qui concerne ses projets futurs, il a expliqué : “Tout être humain dans le monde, lorsqu’il y a des situations critiques, cherche des solutions. J’ai des plans A, B et C, mais je les garde pour moi.

A lire aussi :   Horaires WSBK de la Première Manche du World Superbike 2024 à Phillip Island, Australie

L’engagement de Marc Márquez envers Honda

“Je dois y réfléchir, mais mon engagement… à ce jour, j’ai toujours un contrat avec Honda”, a déclaré le natif de Cervera. Et de réitérer : “Mon engagement est maximal, parce que cette marque m’a beaucoup donné et que j’essaie toujours de trouver la meilleure solution pour le projet”, a-t-il avoué.

Et il ne peut pas prendre de décision en désespoir de cause : “Ce sont des choses qui doivent être élaborées. On ne peut rien forcer à aucun moment”. Même s’il reconnaît que “c’est vrai qu’on n’a pas beaucoup de temps. La saison se termine dans deux mois”.

Pour l’instant… “Pour l’instant, comme je l’ai montré ce week-end à Misano, et comme je l’ai montré hier lors du test, mon engagement est toujours maximal, parce que je crois toujours au projet”. Márquez dixit.

“Le test ne s’est pas déroulé comme prévu, nous devons donc recommencer”

Hier, les choses ne se sont pas bien passées, et cela fait perdre du temps au temps :

“Il y a du temps, je pense… Ou j’espère. Dans six mois, il y aura du temps”, a-t-il déclaré avec un demi-sourire. “L’idéal serait qu’après avoir testé la moto hier, nous ayons fait un petit pas, et qu’il y ait ensuite une marge de progression”, mais… “Cela ne s’est pas passé comme nous l’espérions, et nous devons donc recommencer”.

Honda va-t-il réagir ? Dans ce domaine, les Japonais ont prouvé qu’ils étaient loin des constructeurs européens : “Voyons s’ils peuvent apporter quelque chose à Valence qui soit au même niveau, ou un peu meilleur que ce que nous avons”.

A lire aussi :   Programme du Grand Prix Moto du Qatar 2023 : Horaires et Diffusion TV

L’avenir… ? Très peu le savent

Marc Márquez joue un peu sur les deux tableaux lorsqu’il s’agit de son avenir. Oui, il y a un contrat et tout ça :

“J’ai déjà dit que seul mon cercle le plus intime connaît mes pensées”, explique-t-il, avant d’avertir : “Il n’y a peut-être rien à annoncer. J’ai un contrat pour l’année prochaine. La même chose que ces derniers mois, c’est-à-dire ne pas donner d’indices.

Si l’on en croit ses propos, Marc Márquez restera chez Honda :

“En fin de compte, il faut être mentalement calme et convaincu de ce que l’on choisit pour réussir. Si vous ne démarrez pas avec cette conviction, nous ne sommes pas bien. En ce moment, je suis convaincu que je suis dans la meilleure position pour essayer de réussir à l’avenir”. Mais… “Jour après jour, nous essaierons d’évaluer chaque situation pour être convaincus avant de commencer, ce qui est la chose la plus importante”.

Et il insiste sur le fait qu’il a un contrat pour 2024, et avec lui, un engagement, pas seulement pour l’année prochaine :

“J’ai un contrat pour l’année prochaine. Lorsque vous avez un contrat, l’engagement est toujours maximal. Nous recherchons toujours le meilleur pour le projet, et je l’ai déjà montré. Nous cherchons la meilleure solution pour réussir, que ce soit dans un, deux ou trois ans. L’objectif est de réussir, de se battre pour les premières places.

Mais il est difficile de penser que, si la Honda n’est pas compétitive, un requin comme Marc Márquez, qui cherche des victoires et des titres, ne pense pas à son plan B ou C ?

A lire aussi :   Lourde chute et une frayeur pour Pedro Acosta